Carine Laurent-Issartel

Doctorante

Axe MecUp

Tél. : 01 34 25 66 36/66 46

Courriel : carine.laurent-issartel2 at u-cergy.fr

 

Etude de l’implantation péritonéale de sphéroïdes tumoraux ovariens dans un modèle in vitro de co-culture tridimensionnel en ascites.

 

Sujet de thèse

Actuellement en 1ère année de thèse, j’ai réalisé ma licence et mon master à l’Université de Cergy-Pontoise. Durant mon parcours j’ai effectué divers stages : mon stage de M2 au laboratoire pharmacologique de l’hôpital Saint-Louis sur l’application du séquençage nouvelle génération dans la pathologie de l’histiocytose Langerhansienne et mon stage de M1 au laboratoire ERRMECe sur le cancer de l’ovaire.

Le cancer de l’ovaire est une pathologie insidieuse au sombre pronostic. Dans la majorité des cas, le diagnostic est posé tardivement lorsque les cellules cancéreuses, et plus particulièrement des amas multicellulaires appelés sphéroïdes tumoraux, ont disséminé sur les parois de la cavité abdominale. De plus l’ascite, liquide inflammatoire, qui s’accumule dans la cavité abdominale lors du développement tumoral ovarien constitue un microenvironnement tumoral à part entière qui régule le comportement des cellules cancéreuses.

L’étude de la « mécanistique cellulaire » de cette implantation péritonéale et en particulier du microenvironnement ascitique présent dans la cavité abdominale des patientes atteintes de cancers de l’ovaire constituent le cœur de notre investigation.

Mon projet de thèse a pour objectifs i) de contribuer à décrypter les mécanismes sous-jacents à l’implantation métastatique des cancers ovariens sur le mésothélium tapissant la cavité péritonéale et ii) d’appréhender le rôle régulateur du microenvironnement tumoral qu’est l’ascite au cours de ce processus. Pour cela, nous proposons de développer un modèle in vitro de co-culture tridimensionnel, entre des cellules mésothéliales saines et des sphéroïdes tumoraux d’adénocarcinomes ovariens, en présence d’ascites. Ce modèle a pour rôle de mimer ainsi les étapes précoces de la dissémination. Une fois établi et reproductible, ce modèle sera notamment utilisé dans le cadre de l’évaluation de la réponse aux traitements chimiothérapeutiques lors de l’implantation péritonéale des cellules cancéreuses ovariennes.

Directeurs de thèse : Pr Franck Carreiras, Dr Sabrina Kellouche Gaillard

Cancer de l’ovaire – Sphéroïdes – Microenvironnement – Ascite – Modèle tridimensionnel

Activités récentes

en cours de construction